- Home -
 Histoire de Klicevac

 Klicevac

 Les habitants

 CONTACT


4. Klicevac dans l'état serbe


Arbre généalogique des Nemanjic
C'est Étienne (Stefan) Nemanja, gouverneur d'une des petites principautés serbes, qui, après la mort de l'empereur byzantin Manuel Ier Comnène, en 1180, unifia les Serbes en fondant le premier royaume de Serbie et fut le fondateur de la dynastie des Nemanjic.
Son fils et successeur Étienne Ier Nemanjic, qui régna entre 1196 et 1227, sembla hésiter un temps entre le rite catholique et le rite orthodoxe. Après avoir reçu la couronne des mains d'un légat du pape (1217), il se fit finalement couronner en 1220 selon le rite orthodoxe!; un autre des fils de Stefan Nemanja, saint Sava, devient en 1219 le premier archevêque de la nouvelle église orthodoxe serbe autocéphale. La religion orthodoxe devint alors religion d'État.

Les successeurs d'Étienne Ier Nemanjic, ses fils Étienne Radoslav (1227-1234) et Étienne Vladislav (1234-1243) sont parvenus à préserver le royaume intact. Leur plus jeune frère, Étienne Uros I (1243-1276) a essayé d'augmenter les territoires qu'il avait hérité au nord (la Macva dans le Banate) et au sud (Skopje). Mais c'est les fils d'Uros, Étienne Dragutin (1276-1282, mort en 1316) et Étienne Uros II Milutin (1282-1321), qui ont réalisé la plus grande expansion du royaume Serbe. Milutin conquit le nord et le centre de la Macédoine (jusqu'à la ville de Prosek, aujourd'hui connue sous le nom de Demir Kapija), alors que Dragutin, étant le beau-fils et vassal du roi hongrois Stéphane IV, reçu la Macva dans le Banate et Belgrade avec ses environs.
A cette époque, la région de Branicevo était aux mains de tribus Bulgares. Les frères Milutin et Dragutin entreprirent ensemble la conquête des territoires de ce qui est maintenant la Serbie du nord-est. C'est ainsi qu'en 1291, la région de Branicevo entra pour la première fois dans le rayaume serbe.


Serbie sous le règne Étienne Uros II Milutin (1282-1321)
Les successeurs du roi Milutin eurent du mal à maintenir l'ordre et durent faire face à la désintégration du royaume, initiée par les nobles. C'est le prince de Branicevo et de Kucevo, Radic, fils de Branko Rastislalic, qui sépara la région de Branicevo du Royaume serbe et la rattacha à la Hongrie à la mort d'Étienne IX Dusan (1331-1355).
C'est un noble, Lazare Hrebeljanovic, qui monta sur le trône à la mort d'Étienne IX Dusan. Afin de reconstituer l'empire de Dusan, Lazare reconquit le territoire jusqu'au Danube, destitua Radic Brankovic et annexa la région de Branicevo à son Royaume en 1378.

C'est durant cette période que l'art serbe connaît son âge d'or ; de talentueux artistes grecs travaillent à la construction et à la décoration de nombreux monastères, comme ceux de Studenica, Decani ou Gracanica.

En juin 1389, Lazare fut défait à la bataille de Kosovo par Murat Ier, à la tête des Turcs dont le territoire était alors en pleine expansion.

Première trace du village Klicevac

Une déclaration du Roi Hongrois Zigmund en octobre 1428, sur les possessions des monastères serbes, est d'un grand intérêt. En effet, pour la première fois le nom de Klicevac y apparaît :
"Effectivement, le prince Lazare père du despote Stevan, a donné à ces églises des villages en terre serbe : Kisiljevo avec ses vignobles et ses plaines… et d'autres villages Popovci, Marjan, Drmno sur la Mlava et Klicevac sur le Danube."
Dans cette déclaration le Roi Zigmund confirme que ces villages ont été donnés aux monastères par le prince Lazare. Ce qui veut dire que le village Klicevac a été mentionné dans une déclaration écrite, datant d'avant la mort du prince Lazare en 1389 à la bataille du Kosovo. Malheureusement, cette déclaration n'a pas été conservée, la plus ancienne trace écrite de Klicevac reste celle de 1428.

Après la mort du prince Lazare, son fils le despote Stevan lui succède, mais pour régner il a dû payer un important tribut aux Turcs. Après la bataille d'Angora, Stevan devient le vassale du roi Hongrois et administre la Mocva et Belgrade. Voici comment son biographe Constantin Philosophe décrit la vie dans son palais : "Ses serviteurs ne devaient jamais rirent, il était avare, il menait une vie monastique. Ses occupations étaient la lecture et la chasse au faucon mais jamais de femme."

Le despote Stevan mourut sans descendance en 1407 dans sa forteresse Nekudin. Sous le règne de son successeur, son neveu Durad Brankovic le déclin de l'état serbe s'accéléra. Le sultan Murat II occupa Krusevac. Le voïvode Jeremi abandonna aux Turcs, sans bataille, la ville de Golubac. Les régions de Branicevo et de Klicevac furent les cibles répétés des pillards turcs. Les Hongois occupèrent Belgade. La Serbie se retrouva alors entre deux puissances ennemies, la Turquie et la Hongrie, qui menaient des guerres incessantes.

Le despote Durad Brankovic mourut en 1456. Son fils Lazare meurt deux ans après, en 1458. Sa fille Jelena étant trop jeune pour lui succéder, Stevan l'aveugle, le frère du despote Durad, prend la régence. Pour mieux résister aux Turcs, Jelena se marie au prince Bosniaque Stefan le 1 avril 1459. Mais le 20 juin 1459, la forteresse de Smederevo, dans laquelle Jelena est retranché, tombe aux mains des Turcs, c'est la fin de l'état serbe médiéval.

Klicevac sous les Turcs


© 2008. Klicevac.free.fr
Srpski | English | Bibliographie | Liens