- Home -
 Histoire de Klicevac

 Klicevac

 Les habitants

 CONTACT


Les alentours de Klicevac

La forteresse de Ram

A l'Est de Klicevac, sur la rive du Danube se trouve la ville médiévale de Ram (Hram). Elle a été construite par les Turcs en 1483, mais on a retrouvé des traces d'habitation datant du XIIème siècle. Les constructions visibles encore aujourd'hui sont l'œuvre de Bajazid II. Les fortifications ont les caractéristiques d'une ville du moyen-âge, c'est-à-dire que seul l'épaisseur des murs avait été renforcée et l'unique arme était le canon. La ville se situe sur des hauteurs à flanc de falaise et domine le fleuve. La fortification avait un donjon et quatre tours, elle était entourée de tranchés. A l'intérieur se trouvait la mosquée du sultan Bajazid. Dans des documents datant de 1488, nous apprenons que la ville était gardée par des bataillons de " azapi " et de " mustahfizi ". Et qu'elle était peuplée d'artisans au service de l'armée turque.

Srebrno Jezero (Le lac d'argent)

Srebrno jezero (Lac d'argent) est éloigné de 10km de Klicevac. En raison de sa proximité avec la capitale, Belgrade et avec d'autres grandes villes de Serbie, il devint rapidement très couru par les touristes et les pécheurs. Il est long de 14 km et sa largeur moyenne est de 300m. Anciennement, ce lac était un bras mort du Danube, aujourd'hui il est fermé par deux digues. Il est très fourni en poisson, on y trouve : silure et carpe. On en parle dans le Guinness des record car il y a été péché une carpe de 44kg. L'été 2000 fut organisé sur le lac le premier championnat de Serbie de ski nautique.

Le monastère Nimnik

Dans une forêt de chêne, sur le territoire de la commune de Kurjace se situe le monastère médiéval Nimnik, connue également sous le nom de monastère de Marijan. On ne connaît rien avec certitude à propos de sa création. Toutefois, son architecture, ses dimensions et l'ensemble de l'édifice nous font penser à une construction datant du moyen-âge et plus précisément des dernières décennies de l'existence de l'état serbe indépendant. Il devait appartenir à un petit propriétaire terrien.
Les premiers recensements turcs ne font pas mention du monastère. Ce n'est qu'à la troisième ou quatrième décennie du XVIème siècle qu'il est référencé. Dans des documents datant de l'occupation autrichienne, l'église est décrite comme vieille, construite en pierre, déserte et sans clocher.
La rénovation du monastère a été effectueé en 1825. Il fut dédié à Saint Nicolas. C'est un édifice simple construit avec des pierres cassées. Des pierres de tailles, apportées du site antique de Viminacium, ont été utilisées pour les angles. Un des murs extérieurs contient un fragment, sûrement d'une colonne en marbre, faisant apparaître un visage féminin avec sa chevelure.
Cette figure qui représente la déesse soleil a trouvé un autre sens, elle a servit aux habitants comme source de croyance. En effet, les gens pensaient que c'est le visage d'un enfant que les Turcs ont tué parce qu'il ne voulait pas leur indiquer la direction du monastère.
Les murs interieurs n'avaient pas de fresque, celles que l'on voit aujourd'hui datent de la fin du XXème siècle.


© 2008. Klicevac.free.fr
Srpski | English | Bibliographie | Liens